goeland-1936

1936-1938

Comme toutes les orientations des mesures prises par le Front populaire, la création des Sections d’aviation populaire au sein des aéro-clubs avait pour but de rendre cette activité sportive accessible à tous et en particulier aux jeunes ouvriers qui ne disposaient pas des moyens financiers nécessaires . Le prix du brevet de pilote se situait entre 4000 et 7000 francs de l’époque ,alors que le salaire mensuel moyen d’un ouvrier avoisinait à peine 1000 francs !

En fait il s’est agi en particulier de répartir les subventions accordées auparavant aux aéroclubs (riches) aux Sections d’aviation populaires, accueillant les jeunes âgés de 14 à 21 ans. Les membres de ces sections intégrées aux aéroclubs pourtant volontaires  souffraient souvent de mésentente avec les anciens de l‘aéro club (différence d’âge et de situation financière). Ce ne fut pas le cas à l’aéroclub Les Goélands de Montreuil car leurs membres fondateurs étaient acquis dès le départ aux grandes idées de l’Aviation populaire.

Le service de l’Aviation populaire est créé par le Ministre de l’Air Pierre Cot et organisé par Jean Moulin par décision du 31 juillet 1936 . Le colonel Jeannin en assure la direction, entouré de Sadi Lecointe, (Inspecteur général) de Pierre Massenet (responsable du vol à voile) Henri Luc (technique) et Michel Wibault (aéromodélisme).

Les Goélands de Montreuil

Cet aéro-club fut créé dès la fin de 1935 à partir de faibles moyens en acquérant du matériel d’occasion, acheté à un club qui ne fonctionnait plus. La déclaration du club à la Préfecture date du 15 avril 1936 sous le N° 173349 . Les débuts furent laborieux, le terrain exigu utilisé se situait à la Belle-Epine (proche d’Orly).Les glissades et vols sur le planeur «Sulki» lancé par un treuil rudimentaire, récompensaient les jeunes qui ne ménageaient pas leur peine pour réparer le matériel car souvent on cassait du bois par inexpérience lors de l’apprentissage !

Les Goélands provoquèrent des réunions pour faire progresser l’Aviation populaire en France, où se rencontrèrent des personnalités telles Lucien Boussoutrot , Paul Vaillant Couturier , Roland Claude, fondateur du Groupe vol à voile « L’aile tendue »qui devint la Fédération Populaire dont le siège était à Montreuil. Ainsi fut créé par la suite la Fédération Populaire des Sports Aéronautiques.

A partir de 1936, les jeunes des Goelands participent aux stages d’été organisés aux Centres Nationaux de la Banne d’Ordanche en Auvergne ou à Pont St Vincent en Lorraine et obtiennent leur brevet de pilote planeur :

  • A : vols en ligne droite)
  • B : vols avec des virages)
  • C : vol en restant au moins 5 minutes dans l’ascendance).

Fin 1936, les Goélands comptent 150 adhérents et reçoivent un planeur Avia 15 A, qui leur permet de piloter d’avantage le week-end sur le terrain de la Belle Epine. En 1937 les Goélands volent en Biplan école« Luciole » sur le terrain de Chelles. (41 élèves , 20 Brevets).

Le club participe à la grande Fête de l’Aviation populaire le 4 septembre à Vincennes .Puis il crée avec d’autres clubs l’aérodrome de Lognes (Seine-et-Marne) où se retrouvent les avions et les planeurs et l’un des premiers moto-planeurs S.F.A.N. Les Goélands remportent le concours des jeunes brevetés en 1938.

Notons quelques membres du bureau à cette époque : Boutier Roger , Becker Marc , Lapierre Robert Py René, Huart Roger, Hautecoeur Georges, ainsi que Savattero Dominique qui utilisa son atelier de menuiserie à Montreuil pour le club, il fut conseiller municipal et un dispensaire à la Croix de Chavaux porte son nom.

Mais des nuages noirs à l’horizon apparaissent… Par Décret-loi du 3 Mars 1939,le nouveau Ministre de l’Air, Guy la Chambre transforme le Service de l’aviation populaire en Service de l’Aviation Prémilitaire.

1946-1957

Après une interruption pendant la guerre, l’activité vélivole des Goélands reprend en 1946 sur l’aérodrome de Lognes. Aide importante aux clubs vélivoles (les Goélands membre du centre interclubs de Lognes). Gabriel Lacôte adhère aux Goélands en 1948 et devient instructeur vélivole en 1955.

 

1957-1958

Le centre interclub déménage au Plessis-Belleville en 1957 et redéménage lors de la création de l’aéroport de Roissy. Les Goélands ne suivent pas l’interclub et crée une activité indépendante à Troyes.

1958-1985

Les Goélands déménagent à nouveau pour rejoindre l’aérodrome de Marigny le Grand. Avec une piste de 2400 m de long, les Goélands utilisent le remorqué voiture (montée à 300-400 m) puis un treuil Ford (treuillée à 400 m). Après avoir été Secrétaire Gabriel Lacôte devient Président en 1970.

1985- 2015

 

Enfin les Goélands s’implantent à Sézanne. En février 2015, Gabriel Lacôte prend du recul – tout en restant actif –  et Stefano Perocco di Meduna Vice-Président depuis 3 ans devient Président des Goélands: une nouvelle ère commence.

2015 – à ce jour

Après une année de transition, les Goélands organisent en juillet 2016 avec succès leur premier championnat interrégional  Ile de France et Grand Est junior.

Suite à l’activité professionnelle de Stefano en fort développement, Alain Dallot devient Président des Goélands début août 2017 (auparavant Secrétaire Général).  Stefano redevient Vice-Président et se recentre sur sa fonction de responsable technique (fonction éminemment  importante et précieuse dans un club de vol à voile).